DAX

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Motards A l'Ouest ! Index du Forum -> Le Forum des motards ! -> Les motos ... leur histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
patoch


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 5 190
Localisation: Morbihan
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 狗 Chien

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 12:04 (2009)    Sujet du message: DAX Répondre en citant

Je viens de découvrir cette marque, j'espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à parcourir ces lignes. Okay  Encore un site super !L'histoire des motos Dax 
Lorsque Dax débute en 1932 au 6, impasse des cailloux à Clichy, la France est alors frappée de plein fouet par la crise internationale. Paradoxalement, c'est durant cette période que le pouvoir d'achat des ouvriers augmente (perte de salaire 12,5 %, diminution du coût de la vie 25 %). . La production mondiale de motocyclettes qui est de 379 000 machines en 1929, passe à 488 000 en 1931 puis 542 000 en 1933. Par contre, la production française ne cesse de chuter. En 1930, il est produit en France 105 000 motos. 1931, voit cette production divisée par deux. La chute semble inexorable puisqu'en 1936 seulement 18 000 motos sont produites dans l'hexagone. La conjoncture n'est donc pas vraiment favorable à l'implantation de cette nouvelle marque de motos.
Dax est avant tout le fruit de la collaboration de quatre amis visionnaires et soucieux de réaliser des motos de qualité. Le premier, Pierre de Font-Réaulx est déjà célèbre pour la fondation de la marque DFR (http://motosdfr.free.fr), par son passé glorieux de compétiteur et pour sa collaboration au sein de la marque Dresch dans la création du 500 cc bicylindre. Il travaille sur le projet du futur moteur de la marque, avec Jean Lioux, dessinateur-projeteur, depuis 1930. "Pierre" devient naturellement l'ingénieur de la marque, Robert Dahan, le commercial et Dominique Ducoloné, le financier (D. Ducoloné venant de la marque Dollar). Nous ne connaissons pour le quatrième associé que le nom, Mélézieux ; qui a pour ami Géo Ham. Ce dernier étant à l'origine de l'esthétique particulière des motos. Dax, ville natale de Dominique Ducoloné devient la dénomination de l'entreprise. Une autre théorie veut que ce soient la première lettre de Dahan et la dernière de Font-Réaulx réunies par un A qui formeraient la dénomination Dax.


Dax 350 cc type A modèle 1932 Le moteur à magnéto

Dax présente sa première motocyclette au salon de Paris en octobre 1932. Il s'agit d'une motocyclette de 350 cc culbutée entièrement fabriquée par la marque. Moto-revue réserve une page et demie dans le numéro 522, à cette nouvelle venue dans la production française. Max End ne tarie par d'éloges tout le long de son article sur la Dax 350 cc type A. Elle est vendue 4 500 francs, ce qui est fortement raisonnable par rapport aux motos de cette catégorie (Gnome Rhône CM1 : 5 100 fr., Terrot HSSL : 4975 fr., New Map BYS : 6 375 fr.), de plus la finition est exceptionnelle.
Sûre de sa machine, Dax n'hésite pas à s'engager dans une épreuve de régularité dès le début 1933, le Paris, Pyrénées, Paris. Les trois machines aux mains de Pierre, de Lioux et de Bourra termineront la course avec 2 médailles d'or et une médaille de Vermeil. C'est même une de ces machines à peine de retour de l'épreuve qui servit au test du Moto-revue 522. L'activité sportive, en ces temps de crise, ne semble pas être la priorité de la marque. Quelques classements sont cependant réalisés sur les circuits de tourisme et les épreuves d'endurance par le pilote Guillerot.
Pour 1934, Dax élargie sa gamme, en présentant en plus de la 350 cc type A modèle luxe, une 350 cc double tube modèle sport ainsi qu'une 175 cc deux temps utilitaire. Les 350 cc peuvent être vendues avec l'option grand luxe (détaillée dans la page Type A). Les prix sont alors les suivants : 350 cc luxe : 4 820 fr., 350 sport : 5 220 fr., 175 utilitaire : 2 495 fr. A la fin de 1934, dans moto-revue, un plébiscite sur les motos préférées des lecteurs fait apparaître la Dax sport au milieu d'autres machines prestigieuses.


L'essai de la Dax attelée sur le MR du 7 septembre 1935
Détail de la fixation et du sélecteur
Pour 1935, Dax conserve ses modèles de 1934. Au cours de cette année, moto-revue procède à un seul essai d'une type A attelée à un side Bernardet. Celle-ci est équipée du sélecteur Vitex mis au point par Dax et commercialisé pour équiper plusieurs marques de motos. Ce sélecteur fait désormais parti des options Dax, il est vendu pour 250 francs supplémentaires.

La crise économique reprend de l'ampleur en France. Les mauvaises décisions politiques entraînent la société française dans une crise qui va perdurer, à défaut d'avoir été aussi profonde que dans les autres pays.
Au salon 1935, Dax présente pour l'année 1936, en plus de ses trois modèles existants, trois nouvelles motos : Une 100 cc 4 temps à culbuteurs et les nouvelles rafales déclinées en 350 et 500 cc. La Baby surprend par la qualité de finition identique aux autres modèles de la marque ainsi que par la débauche technologique utilisée pour cette BMA.La baby est vendue toute équipée au prix de 1 995 fr., la 350 Rafale, 5 050 fr. et la 500 cc 5 325 fr. Le moteur Rafale est une étude de Robert Dahan qui va à la fois travailler à la réalisation des blocs Dax et de ceux de la firme Chaise (R36 et R536) qui équiperont les motos Dollar.

L'année 1936 est celle des grèves générales de juin et des accords de Matignon. La crise s'accentue début 1937 avec une forte hausse des prix. Plusieurs événements internes à l'entreprise aggravent les choses : Pierre de Font-Réaulx fait une mauvaise chute lors d'un essai et restera paralysé d'une jambe après une immobilisation forcée d'une année. Au printemps 1936, Robert Dahan quitte définitivement les motos Dax pour rejoindre l'Omnium métallurgique et industriel domicilié rue de Lançon à Paris, firme propriétaire de Dollar, Chaise et Magestic .
Dans le cas ou Dax a réussi à surmonter les grèves de 1936, la faible rentabilité de sa production par rapport à la concurrence et la faible diffusion de la marque peuvent très bien expliquer la fin tragique de la marque. En tout cas, Dax n'est plus présente au salon d'octobre 1936. En 1937, quelques publicités paraissent encore ici et là à propos du sélecteur Vitex. Ce sont les dernières traces de Dax.
En 1946, Marc Martin des motos Marc rachète les brevets de la Rafale, de la baby et du sélecteur Vitex. Il exploitera uniquement le selecteur Vitex qui donnera une seconde jeunesse aux motos d'avant-guerre.Aujourd'hui, l'histoire atypique de Dax en fait une marque très recherchée par sa rareté et la beauté de ses machines. Le peu de motos qui restent font la joie et la fierté de leurs propriétaires.

La devise de Dax aurait pu être ce slogan publicitaire utilisé pour la promotion du modèle Rafale : "Sur ce moteur, les solutions les plus chères ont été employées sans parcimonie, parce qu'elles sont les seules qui puissent donner entière satisfaction".



Hebergement gratuit d image et photo



Dernière édition par patoch le Sam 4 Juil - 12:10 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 4 Juil - 12:04 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
patoch


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 5 190
Localisation: Morbihan
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 狗 Chien

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 12:05 (2009)    Sujet du message: DAX Répondre en citant

Les publicités Dax  
Cliquez sur les images pour les aggrandir dans une fenêtre indépendante
Publicité après le PPP
1er juillet 1933
24 juin 1933

Dax baisse ses prix en 1935
12 octobre 1935
Le selecteur Vitex adaptable à toute moto


Hebergement gratuit d image et photo



Dernière édition par patoch le Sam 4 Juil - 12:10 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
patoch


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 5 190
Localisation: Morbihan
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 狗 Chien

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 12:06 (2009)    Sujet du message: DAX Répondre en citant

LA DAX 350 cc type A
                          
350 cc type A
Cliquez sur les photos pour les aggrandir

La Dax type A apparaît pour la première fois au salon de Paris en octobre 1932. Il s'agit d'une moto de 350 cc à moteur culbuté de 350 cc (88 X 71) dont l'allumage se fait par magnéto. Ce modèle ne semble pas avoir été réellement produit et la magnéto est très vite remplacée par une Dynamo type Lavalette-Bosch. Ce changement entraîne la modification la plus significative de ce moteur pour les cinq années a venir. Il s'agit d'un rajout de pignonerie du coté gauche. La magnéto était entraînée depuis l'arbre à cames, la dynamo est quand à elle entraînée par la cloche d'embrayage. Les autres modifications sont au cours des années, la commande de vitesses, l'échappement et la forme du réservoir.
La partie cycle :
La cadre est un un simple berceau indémontable interrompu pour laisser passer le moteur qui participe ainsi à la rigidité de l'ensemble. La béquille centrale à relevage automatique est une réelle innovation pour l'époque. La fourche est à parallélogramme de type Webbs à ressort unique travaillant en compression. Deux amortisseurs de friction réglables contrôlent les oscillations. Ce sont deux freins à tambour de 180 mm qui sont utilisés pour arrêter les 125 kilos de l'engin vendu pour une vitesse de 105 km/h. Les pneus sont de dimensions 26 X 3.50. Le réservoir a une contenance de 11 litres et demi. Le coffre suspendu au cadre enferme à la fois la batterie et une trousse à outils.

Détail du coffre à rangement

moteur coté culbuteurs

Vue sous le moteur
Le moteur :
Il est composé d'un carter en aluminium,d'une culasse et d'un cylindre tous deux en fonte. Le carter est très particulier, fondu en un seul bloc, il donne accès aux pièces internes du moteur (vilebrequin, pompe à huile, crépine et boite à vitesse), en démontant sa partie inférieure qui fait office de carter réservoir évitant ainsi la vidange pour avoir accès aux pièces. Ce principe de démontage fait aussitôt penser au moteur Bradshaw que Pierre a utilisé en compétition de 1925 à 1927. Sur le coté gauche du moteur, un carter donne accès à toute la pignonnerie. La culasse dont la chambre de combustion est de forme inhabituelle, permet de loger deux énormes soupapes verticales (39 mm admission et 38 mm échappement) actionnées par tiges et culbuteurs. Le carburateur est de marque AMAC monté avec un gicleur de 140 mm.

moteur coté pignonnerie

La culasse


L'embrayage est constitué de huit disques en acier travaillant dans l'huile. L'engrenage de la cloche actionne la dynamo. La boite a vitesses est composée de trois rapports. Le kick indépendant de la boite a vitesses est logé dans un carter auxiliaire positionné derrière le carter principal. Le but de d'accéder facilement au ressort du kick sans avoir à tout démonter.
Les options :
La Dax type A qui s'appelle type "Luxe" dans le catalogue pour 1934, peut être vendue avec supplément dans sa livrée "Grand Luxe". Le réservoir est alors entièrement chromé et émaillé, flèche orange, bandes grises et noires, filets or. Même chromage et mêmes bandes sur les jantes et sur les garde-boues. Les couleurs peuvent être modifiées à la demande du client. Un compteur kilométrique ou kilométrique bi-totalisateur peuvent être monté en option. Un tableau de bord complet est aussi disponible avec montre en version émaillée ou chromée.
L'option éclairage électrique est en option pour les deux versions, luxe et grand luxe pour 775 francs. A partir de la fin 1934, la Dax type A est renommée Dax "sport".
Pour sa livrée 1936, elle reçoit comme le type "grand sport", un réservoir en forme de crosse de pistolet d'une contenance de 13 litres.

Au cours de 1935, un essai de moto-revue présente ce modèle attelé avec un side Bernardet. Il semble que l'essayeur ait été content des qualités générales de l'attelage. La consommation reste raisonnable puisqu'elle est de 4 litres aux 100 et les pointes de 90 km/h avec femme et bagages malgré le poids imposant de 380 kg.



350 cc type A modèle 1932 à magnéto



350 cc type A modèle 1934 à dynamo

 


350 cc type A modèle 1936 réservoir chromé
 


Hebergement gratuit d image et photo

Revenir en haut
patoch


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 5 190
Localisation: Morbihan
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 狗 Chien

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 12:06 (2009)    Sujet du message: DAX Répondre en citant

LA DAX 350 cc type A bi-tubes

Directement inspirée de la Dax type A, la forme générale de la machine reste identique. Elle est présentée au public en octobre 1933 comme modèle 1934 et vient avec le modèle 175 cc utilitaire renforcer la gamme de la marque. Elle prend la dénomination "sport" au catalogue 1934 mais deviendra avant la fin 1934 la Dax "grand sport". Au point de vue visuel, les différences avec le type A luxe se situent au niveau de la culasse et des pots d'échappement. Le moteur garde la même structure, mais la culasse possède deux sorties et les échappements sont deux tubes se terminant par de simples queues de poisson en tôle disposés de chaque coté du cadre.

Le taux de compression qui était de 5,6/1 sur le modèle Luxe passe à 6/1. La puissance du moteur augmente, elle est de 14 CV, donc 2 CV de plus que la version simple tube. Le type sport est donné pour une vitesse de 110 km/h.
L'absence de salon en octobre 1934 n'empêche pas les lecteurs de moto-revue de plébisciter la Dax sport double tubes parmi les 15 plus belles motos de l'année.
Elle reste au catalogue de la marque jusqu'en 1936, date à laquelle, elle reçoit un nouveau réservoir d'une contenance de 13 litres, de nouveaux échappements et un selecteur Vitex monté d'origine.


Présentation du moteur

la 350 cc type AB version "sport Luxe" présentée pour 1935

la 350 cc "Grand Sport" dans sa livrée pour 1936


Hebergement gratuit d image et photo

Revenir en haut
patoch


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 5 190
Localisation: Morbihan
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 狗 Chien

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 12:07 (2009)    Sujet du message: DAX Répondre en citant

LA DAX 175 cc "Utilitaire"

La Dax 175 cc type AU

Le moteur coté gauche
En cette année 1934, la Dax 175 cc Utilitaire vient compléter la gamme de la marque. Elle prend le type AU. Plus abordable que ses deux sœurs en 350 cc mais tout aussi bien soignée dans son allure générale, elle parait plus appropriée au climat de crise qui sévit alors en France. Elle est vendue sans éclairage pour 2 495 fr.
Le cadre simple berceau soudé à l'autogène permet de loger le moteur deux temps d'environ 7 CV (course 61 alésage 60). Ce moteur est pourvu d'un graissage séparé par pompe Pilgrim et d'un allumage par magnéto. La transmission primaire est faite par engrenages indéréglables. L'embrayage à disques garnis de liège initialement logé dans le moyeu arrière se trouve finalement incorporé dans un carter sec sur l'arrière du bloc moteur. Il dessert une boîte à trois rapports commandée au réservoir par un levier horizontal. La fourche est de même type que sur les 350 cc mais ce 175 cc utilitaire à des pneus légèrement plus étroits (25 X 3). L'ensemble, qui pèse 70 kilos et qui est capable d'atteindre 85 km/h, est arreté par fes freins à tambours de 130 mm..
Le réservoir chromé sur les cotés a une capacité de 8 litres. Le coffre central possède la même utilité que pour les autres Dax.

Toutes ces caractéristiques font de la Dax 175 cc Type AU une utilitaire "de luxe" ainsi qu'une machine plutôt bien finie, agréable à l'œil.
Moto-revue qui lui réserve par deux fois ses colonnes en mars 1934 et en janvier 1936, ne semble pas avoir subi de modifications entre ses deux dates, mis à part l'adoption d'un pot d'échappement saucisson pour la livrée 1936.


Moteur et réservoir

Détails internes du


Hebergement gratuit d image et photo

Revenir en haut
patoch


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 5 190
Localisation: Morbihan
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 狗 Chien

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 12:07 (2009)    Sujet du message: DAX Répondre en citant

LA DAX Baby 100 cc
                                                 

La Baby une vraie petite moto ou simple BMA ??? (Crédits photos : Bernard Salvat)
Cliquez sur les photos pour les aggrandir

Par son poids inférieur à 30 kg et par les pédales réglementaires qui une fois déverrouillées deviennent des cale-pieds, la baby-Dax semble respecter la législation de 1926 définissant les BMA. Pour le reste, la baby Dax tient plutôt de la moto miniature. Elle n'est ni plus ni moins qu'un modèle réduit des nouvelles 500 cc Rafale que Dax présente pour le salon en octobre 1935.

A l'instar de sa grande sœur, elle est équipée d'un moteur 4 temps culbuté (46 X 60) dont le démarrage se fait par kick-starter. La culasse en alliage léger (rare à l'époque) fait même place a une double sortie d'échappements qui se termine par deux pots saucisson disposés symétriquement de chaque coté de l'engin. Le mimétisme est poussé jusqu'à la disposition du levier de vitesses sur le réservoir et par la présence d'une béquille centrale.
Livrée avec une boîte à deux ou trois rapports, elle est capable de propulser son pilote aux environs de 70 km/h, bien loin des 30 km/h prévus par la législation. Le cadre, lui aussi dérivé des modèles de la marque est un simple berceau se séparant en deux sous le moteur. Les pneus ont une dimension de 600 X 55, et des tambours de 120 mm sont chargés d'arrêter la bête.
La version du salon 1935 est présentée avec un allumage par dynamo, mais celui ci sera remplacé par une magnéto. Elle est vendue au prix de 1 995 francs donc 400 fr. de plus que ses concurrentes directes. Pour le début de l'année 1936, son prix passe même à 2 195 francs.
Cette exceptionnelle BMA restera unique dans la production française par sa qualité de fabrication, sa débauche de technologie et son esthétisme. Elle a eu sûrement le tort de naître au mauvais moment, sa production resta quasi confidentielle malgré les bons papiers de moto-revue.

Le moteur dans sa version à Dynamo

La Baby présentée lors du salon 1935


Hebergement gratuit d image et photo

Revenir en haut
patoch


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 5 190
Localisation: Morbihan
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 狗 Chien

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 12:08 (2009)    Sujet du message: DAX Répondre en citant

LA DAX Rafale 350 et 500 cc 
Vue côté droit de la Rafale 500 cc
Le bloc Rafale
Présentée au salon 1935, cette Dax adopte un nouveau bloc moteur disponible en deux cylindrées 350 cc (71 X 8Cool et 500 cc (85 X 8Cool. Avec la Rafale et la Baby, Dax créé à nouveau la surprise lors du salon. Selon J. Bourdache, cette nouvelle Dax est baptisée Rafale en l'honneur de l'avion Caudron Rafale cher à Pierre de Font-Réaulx, ancien pilote de guerre. Tout respire la modernité dans la Rafale qui est désignée par les spécialistes comme une des plus belles machines françaises.Dans une publicité, ce nouveau moteur est décrit dans ces termes "Ce bloc moteur doté de quatre rapports réunit à lui seul tous les derniers perfectionnements de technique motocycliste moderne". La culasse fonte reçoit deux tubes. L'arbre à cames est surélevé, les tiges de culbuteurs très courtes passent dans un tunnel venu de fonderie avec le cylindre. Culbuteurs, soupapes et ressorts sont intégralement enfermés sans pour autant nuire à l'accessibilité de l'ensemble. Le graissage avec carter sec se fait par circulation sous pression au moyen d'une pompe à engrenage.
L'accessibilité aux organes essentiels du moteur est grandement facilité grâce à ce carter réservoir d'huile particulier qui équipe déjà les Dax type A.

La partie cycle ressemble aussi à celle des type A, cependant elle reçoit un réservoir plus imposant. La fourche est à chasse constante avec un ressort central mis dans des tubes télescopiques. Deux ressorts compensateurs sont positionnés eux aussi dans des tubes.
Les échappements ont été étudiés pour obtenir le maximum de silence par deux gros silencieux tubulaires. Données respectivement pour 125 et 135 km/h, La 350 cc est vendue au prix de 5 050 fr. et la 500 cc au prix de 5 325 fr. Le prix de la Rafale 350 cc dépasse de plus de 1 000 francs la Dax super sport. Mais comme le précise aussi la publicité de la marque, "Sur ce moteur, les solutions les plus chères ont été employées sans parcimonie, parce qu'elles sont les seules qui puissent donner entière satisfaction."

Malheureusement, la crise économique s'accentue cependant elle n'empêche pas Dax de persévèrer en proposant sur commande, la Rafale muni d'une culasse aluminium monotype destinée à rouler sur circuit.
Aujourd'hui, il semble qu'aucun modèle de Rafale ne soit parvenu jusqu'à nous. Enfin qui sait, dans le fond d'une grange ou d'un grenier peut encore se cacher une des plus belles machines françaises. Nous retrouvons cependant la trace d'un 500 Rafale dans le moto-revue n° 942 du 15 avril 1949 ou elle participe à une compétition de cross aux mains d'un certain Gavois.


L'avant de la bête
 
Le bloc moteur vu de face
Présentation de la Rafale sur le stand Dax en octobre 1935


Hebergement gratuit d image et photo

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:10 (2016)    Sujet du message: DAX

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Motards A l'Ouest ! Index du Forum -> Le Forum des motards ! -> Les motos ... leur histoire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_gta par Leparachute
Motards A l'Ouest ! Index du Forum