D.F.R

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Motards A l'Ouest ! Index du Forum -> Le Forum des motards ! -> Les motos ... leur histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
patoch


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 5 190
Localisation: Morbihan
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 狗 Chien

MessagePosté le: Lun 6 Juil - 14:53 (2009)    Sujet du message: D.F.R Répondre en citant

Une nouvelle histoire d'une ancêtre de nos tas de boulons actuels.....En espérant que cela vous   
intéressera car cela me semble tranquillou tranquillou le forum...  
 
Encore un site bien sympatoche à visiter... Bravo aux passionnés ! 
 
Patoche  
  
Papier à entête de la marque en 1920
La bibliographie sur DFRL'histoire de D.F.R débute fin 1919 à Neuilly au 188 avenue de Neuilly. L'idée de faire une motocyclette robuste à faible prix germe dans la tête de messieurs François Désert et Pierre De Font-Réaulx. C'est pendant l'été 1920, à l'occasion de la foire internationale de Paris que Moto Revue découvre les premiers modèles de la marque équipés de moteurs 250 cm3 et 350 cm3 deux temps fabriqués par Emile Train. "Simple, Robuste, prix modéré" est le slogan de cette nouvelle marque qui sans être novatrice propose des motos fiables. Nous apprenons dans la revue "Cyclecars, motos et voiturettes" que MM Désert et de Font-Réaulx s'occupent de tout dans l'entreprise, la construction des machines, la propagande sportive ainsi que l'organisation commerciale. Dès 1921, cette jeune marque remporte des succès sportifs qui vont la faire connaître. Les pilotes Dubost ou Pierre de Font Réaulx vont faire la renommée de D.F.R sur les circuits (voir la page Compétition).
MM de Font-Réaulx et Désert posant en 1920 sur leurs machines durant le "Liège-Paris-Liège"
 
Après une présentation au salon de Paris 1922, la moto-baby sort fin 1923 après quelques modifications. C'est aussi le lancement de la 350 cc populaire, il s'agit d'un moteur train monté dans un simple cadre de bicyclette. Elle est très différente du modèle luxe avec son cadre très droit et sa fourche haubanée. Elle est vendue au prix de 1995 francs contre 3000 pour la version luxe (disponible toujours en 250 et 350 cc) et 1900 francs pour la moto-baby. En fait, la DFR populaire est vendue sans selle, sans pneus et sans boite a vitesses. Le but est de contourner la taxe de luxe sur les véhicules dépassant le prix de 2 000 francs. Les équipements sont disponibles dans un pack à part pour la somme de 290 francs.En 1924, le modèle populaire existe toujours, il est vendu 3100 francs avec 2 vitesses et 3 300 francs avec 3 vitesses et débrayage. Le modèle 2 H.P. équipé d'un moteur 175 cm3 fait son apparition pour 2 500 francs. La DFR luxe devient la 3 1/2 H.P. standard, elle dispose d'équipements vendus en supplément. Les moteurs Train sont remplacés par des moteurs"DFR" à graissage séparé. Ces moteurs sont alors soit fabriqués par la marque elle-même soit fabriqués par une firme indépendante pour le compte de DFR. Ces moteurs restent uniques dans la production française de l'époque et ne semblent avoir équipés que les DFR. La 175 cc destinée à la compétition est équipée d'un moteur "DFR" refroidi par eau. L'énigmatique 350 cc Bradshaw déjà présente sur le catalogue 1924 au prix de 4 500 francs est de nouveau visible sur celui de 1925 mais sans prix, ni description. De 1925 à 1927, monsieur de Font-Réaulx, sous le pseudonyme de Pierre,courre sur cette DFR à moteur Bradshaw dont une équipée d'un compresseur cozette n°3.
Pour 1925, la production DFR semble se resserrer. La DFR populaire disparaît, ainsi que la motobicyclette, il ne reste au catalogue que la 175 et la 350 cc standard.
En 1926, MM Désert et de font Réaulx s'associent avec Henri Dresch, un ancien concessionnaire de motos déjà propriétaire des marques P.S, Everest, Le Grimpeur.
La marque produit alors un modèle deux temps disponible en version 175 ou 250 cc équipé d'un moteur LMP. La version 175 cc ne semble pas avoir été produite. Un autre modèle est disponible avec un moteur 350 cc de marque Voisin.
On peut lire sur le catalogue 1927 de la marque, "F; Désert P. de font Réaulx et compagnie", D.F.R est alors une société anonyme. DFR continue de vendre les modèles de 1926 ainsi qu'un modèle sport équipé d'un moteur 350 cc culbuté de marque Voisin. La 175 cc de 1925 refait son apparition. 
 


Caricature du journal "Les sports" réunissant MM Désert et Dreschen défenseurs de la moto bon marché.



Le but de Henri Dresch est d'appliquer à la production des motos le principe déjà diffusé dans le milieu automobile. Il est prêt à faire moins de bénéfices, vendre des motos à bas prix largement diffusées, la rentabilité se dégage par la rationalisation, la mécanisation de la production.Au catalogue 1929, D.F.R a déménagé au sein de l'entreprise Dresch domiciliée rue de Vouillé dans le XVème arrondissement de Paris. Monsieur Désert n'est plus que le directeur commercial et Pierre de font Réaulx, le directeur technique de la marque. D.F.R a été entièrement rachetée par Henri Dresch. L'histoire de la marque se confond avec celle de Dresch, les modèles des deux marques sont identiques mis à part le logo et la peinture du réservoir. Cette association a toujours pour but de fabriquer des motocyclettes fiables mais à bas prix.

Papier à entête de la marque en 1928

En 1929, le catalogue comprend deux modèles à moteur 2 temps de la marque ainsi que deux modèles équipés d'un moteur fabriqué sous licence MAG culbuté de 250 cm3 pour l'une et 350 cm3 pour l'autre. La qualité de fabrication des moteurs laisse à désirer, la fiabilité est leur gros défaut.
1931, D.F.R sort un modèle à cadre en taule emboutie, avec un moteur DRESCH développé par Pierre de Font-Réaulx. Il s'agit en fait de la Dresch 500 cc à cardan. La société a encore déménagé et changé de nom, c'est la Société DFR-MACAM qui produit cette machine.
1932 , Pierre de Font-Réaulx quitte la marque pour fonder DAX

C'est la fin des motos D.F.R. . Sur l'auto-catalogue de 1934, seule la 350 DFR est encore vendue au milieu de la gamme Dresch. Cependant la marque est encore vendue par des garages comme l'atteste cette publicité.

 



Hebergement gratuit d image et photo



Dernière édition par patoch le Lun 6 Juil - 14:58 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 6 Juil - 14:53 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
patoch


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 5 190
Localisation: Morbihan
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 狗 Chien

MessagePosté le: Lun 6 Juil - 14:54 (2009)    Sujet du message: D.F.R Répondre en citant


Pierre présentant la motobicyclette en 1923

La plupart des modèles, présentés ici, proviennent des catalogues de la marque édités pour les clients, soit des magazines de l'époque comme "moto-revue".Les motos présentées ne sont donc pas forcement identiques aux modèles en circulation.
Au sujet des moteurs, il semble que la politique de D.F.R soit de ne jamais révéler leur provenance et même de faire croire que les moteurs sont fabriqués par la marque. Les machines D.F.R ont utilisé diverses marques de moteurs : Train, Bradshaw, Blackburne (d'après J. Bourdache), LMP, Voisin, M.A.G, ou Dresch sont les marques que nous avons pu référencées jusque maintenant. L'équipement est lui aussi très variable d'une machine à l'autre. Les carburateurs, les magnétos, les pompes à huile ou les boites à vitesses peuvent changer de marque sur un même modèle. A partir de 1929, la production des machines se confond avec celle de Dresch. On différencie les machines par le logo et la couleur du réservoir (noir à flancs rouges pour D.F.R). Nous pouvons distinguer trois périodes dans l'évolution des machines.


 
1 - La fondation de DFR
     
2 - La collaboration avec Henri Dresch
     
3 - Les DFR-Dresch
     


Hebergement gratuit d image et photo

Revenir en haut
patoch


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 5 190
Localisation: Morbihan
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 狗 Chien

MessagePosté le: Lun 6 Juil - 14:55 (2009)    Sujet du message: D.F.R Répondre en citant



Cette période correspond aux débuts de la marque ainsi qu'à ses principaux sucès en compétition. Le principal souci des deux fondateurs de la marque est de fournir des motocyclettes de bonne qualité mais à un prix réduit.


Les motocyclettes qui sont présentées en 1920 sont bien accueillies par la presse et par le public. Il s'agit de deux modèles identiques, l'un équipé d'un 350 cm3 et l'autre d'un 250 cm3 fabriqués tous deux par Emile Train, ce qui est un gage de fiabilité. La roue avant est protégé par un gard-boue très enveloppant. Les repose-pieds sont de type wagon, et un par-boue placé sous le moteur protège celui-ci ainsi que le conducteur des éclaboussements de la route. Le réservoir est à fond argent orné d'une bande rouge sur laquelle se détache les trois lettres de la marque auréolées d'or.
En 1921, le motocycliste peut obtenir le moteur Train en 250 ou 350 cm3 dans un ensemble appelé "tourisme" ou dans un ensemble appelé "Dubost" ou "sport".




 
Pour 1923, il existe quatre modèles au catalogue. Le 1 H.P 1/4 avec un moteur de 123 cm3 fabriqué par Train ou Madoz, disponible en version homme ou femme.
La D.F.R 3 1/2 H.P se distingue en deux modèles munis tous deux du fameux moteur Emile Train.
- La DFR populaire qui peut etre vendue, sans selle, sans embrayage, sans boite à vitesse et sans pneus, pour éviter la taxe de luxe de 10 % sur les motocyclettes ayant un prix supérieur à 2000 francs. Elle ressemble plus à une motobicyclette avec son cadre simple tube qu'à une vraie motocyclette de 350 cm3.
- La DFR type luxe se distingue par son cadre plus travaillé, sa fourche à parallélogramme, ses repose-pieds type wagon ainsi que que de nombreuses pièces nickelées.
La version luxe est aussi livrée avec un moteur de 250 cm3.
Nous pouvons noter que le sigle sur le réservoir est modifié, il devient plus petit. Le sigle dans sa version définitive apparait sur les machines au cours de l'année 1923.
 
     
Le moteur est-il un Train
ou un Maddoz ?
 
1/4 HP version homme 
 
1/4 HP version femme et ecclésiastique 
   
Le moteur Train 350 cm3
équipe
ces deux modèles
 
3 1/2 HP version luxe 
 
3 1/2 HP version populaire 
 


Pour l'année 1924, une nouvelle moto vient enrichir la gamme de la marque tout en conservant l'allure générale de 1923 :
Toutes les motos à moteur deux temps sont alors équipées d'un moteur DFR à graissage séparé.
le modèle 2 H.P. avec un moteur 2 temps de 170 cm3. Ce moteur présenté partout comme moteur DFR et soit le fruit du travail au sein de DFR soit le travail d'une firme de moteurs pour le compte de DFR. En tout cas, ces moteurs ne sont présents que dans la production DFR.
La motobicyclette reste disponible en version homme ou femme avec un moteur Train ou Maddoz
Le modèle 3 1/2 H.P quand à lui, tout en conservant son allure générale, se touve modifié par le moteur DFR (d'après le catalogue) équipé d'une pompe mécanique Salomon qui gère le débit d'huile.
La moto peut être livrée en version "standard", "sport" ou "sport luxe" (modèle avec side-car). DFR abandonne la vente du modèle populaire.
Le modèle "grand sport" monté avec un moteur Bradshaw de 348 cm3 ne semble pas être produit, il n'apparait pas sur le catalogue professionnel, bien qu'il soit présenté au catalogue public au prix de 4 500 francs.
 
L'arlésienne de la marque, La DFR Bradshaw 
  Fiche technique de la D.F.R 2 H.P.  Fiche technique de la D.F.R 350 H.P.  

L'année 1925 voit apparaitre quelques changements par rapport aux machines de 1924. La D.F.R 2 H.P est maintenant disponible en deux ou trois vitesses avec une transmission soit à chaine soit à courroie (au choix du client). La 3 1/2 HP conserve les caractéristiques du modèle 1924. La motocyclette à moteur bradshaw apparait toujours sur le catalogue mais toujours sans prix. Toutefois, une mention indique que la transmission se fait par chaine contrairement à l'illustration. La motobicyclette quand à elle, n'est plus produite.
Le catalogue fait aussi mention de moteurs DFR 4 temps longues courses (71 X 8Cool culbutés qui équiperaient les modèles "grand sport" et "super course", il s'agit en fait de moteurs Voisin. Ces moteurs équiperont les DFR à partir de 1926.
 
  Fiche technique de la D.F.R 2 H.P.Fiche technique de la D.F.R 350 H.P.
La DFR 350 bradshaw reste toujours aussi énigmatique


Hebergement gratuit d image et photo

Revenir en haut
patoch


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 5 190
Localisation: Morbihan
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 狗 Chien

MessagePosté le: Lun 6 Juil - 14:56 (2009)    Sujet du message: D.F.R Répondre en citant



Henri Dresch se sert de cette période pour mettre en place la future production de ses machines. Il utilise les marques DFR ou Le Grimpeur pour tester ses idées sur la motocyclette de grande diffusion. Henri Dresch n'est alors qu'un associé au sein de la marque. Les DFR sont équipées de moteurs Voisin. (Voir rubrique "Restauration")


Ce sont en tout, cinq machines qui sont vendues dans ce nouveau catalogue. Deux gammes sont présentées, une en deux temps et l'autre en quatre temps déclinables en plusieurs versions. La première gamme en 2 temps comprend la D.F.R 3 cv Type V.M disponible en motorisation 175 cm3 ou 250 cm3 avec un moteur LMP. La deuxième gamme 4 temps à moteur Voisin se compose du mème modèle de base décliné en "sport", "tourist" ou "confort".  
 
 Fiche technique de la motocyclette 3 CV Type V.M  Fiche technique de la motocyclette 4 CV, 4 temps.

Le catalogue de la marque en 1927, contient 4 modèles, deux modèles avec moteur 2 temps et deux autres avec un moteur 4 temps. Certains sont déclinables en plusieurs versions. La motocyclette 2-3 CV (identique au modèle 1925) semble marquer par ses formes la fin d'une période, face aux trois autres modèles. La moto 4 CV se décline en trois versions qui sont les modèles tourisme, sport et confort. 
Les modèles deux temps
 Fiche technique de la motocyclette  2-3 CV Fiche technique de la 3 CV Type V-M.
Les modèles quatre temps
 Fiche technique de la 4 CV Fiche technique de la 4 CV "compétition


Hebergement gratuit d image et photo

Revenir en haut
patoch


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 5 190
Localisation: Morbihan
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 狗 Chien

MessagePosté le: Lun 6 Juil - 14:56 (2009)    Sujet du message: D.F.R Répondre en citant



L'histoire de DFR se confond désormais avec celle de Dresch et de ses multiples changements de raison sociale. Nous entrons alors dans la période noire de l'histoire de la moto. Les ventes chutent rapidement. Le climat de crise qui s'installe à partir de 1931 va décimer grand nombre de marques françaises. Dresch résiste tant bien que mal, mais le départ de Pierre de Font-Réault sonne le glas pour DFR dont les machines étaient produites sur les chaines de montage Dresch.

Quatre motocyclettes sont alors disponibles. Deux modèles sont des utilitaires, les deux autres forment le haut de gamme de la marque. Les cylindrées s'étendent de 175 cc à 350 cm3. Les deux modèles haut de gamme sont équipés de moteur quatre temps à licence MAG fabriqués dans les usines Dresch. 
Les modèles deux temps
 Fiche technique de la D.F.R type P.S.  Fiche technique de la D.F.R type J.1
Les modèles quatre temps
  Fiche technique de la D.F.R type M 29 Fiche technique de la D.F.R type MD 30
 
 
Nous connaissons deux motos pour cette année 1932. Un modèle deux temps de 250 cm3 qui ressemble au modèle J1 de 1929 et la 500 cm3 développée par P. de Font Réaulx.
La moto type J133 conserve le moteur de la J1 de 1929 (marque inconnue). La partie cycle ressemble toujours à celle des entre-tubes mais il s'agit en fait d'un cadre à berceau. La fourche est celle de MS 604 et la transmission finale se fait par chaine. La même moto sort aussi sous la marque MAC.
La 500 cm3 est équipée du cadre à toles embouties Dresch déjà utilisé pour la série "nationale", le moteur est un 500 cm3 bicylindre culbuté mis au point par Pierre de Font Réaulx. Il s'agit d'ailleurs, sa dernière collaboration avec Dresch. La transmission finale est assurée par un cardan. Elle sort sous le nom de DFR MACAM (MACAM = Manufacture d'armes et de cycles des arts et métiers) et est fabriquée dans les usines Dresch. Le même modèle est disponible sous la marque Dresch avec un moteur latéral ou culbuté. Le modèle latéral étant sorti au moment du salon de Paris en 1930.
Autre caractéristique, elle peut être livrée d'origine avec side en ajoutant 1200 francs en plus des 4 990 francs de la machine.
 
 
 
 Fiche technique de la DFR MACAM J1 33    Fiche technique de la D.F.R MACAM SS32
 


Hebergement gratuit d image et photo

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:36 (2016)    Sujet du message: D.F.R

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Motards A l'Ouest ! Index du Forum -> Le Forum des motards ! -> Les motos ... leur histoire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_gta par Leparachute
Motards A l'Ouest ! Index du Forum